3. Transition vers une économie sociale, équitable et durable

3. Transition vers une économie sociale, équitable et durable afin:
- De repenser le système économique et le mode de vie qui lui est associé de manière drastique, et remplacer les indicateurs économiques biaisés.
- D’empêcher l’accaparement des terres et des ressources naturelles ainsi que la concentration de richesses, de propriété et de pouvoir, en appliquant le principe de « Qui possède ou gagne plus, paye plus ».
- De garantir le droit à un travail digne*, à une rétribution adéquate et à un revenu citoyen minimum, reconnus comme des droits humains.
- De sortir des politiques d’aide au développement, devenues un moyen d’exploitation des peuples et des ressources, et établir un système mondial d’échanges basé sur la solidarité.
- De remplacer la concurrence sauvage par la coopération et l’autogestion, en promouvant la relocalisation de la production et des services.
* Utilisé à la place de “travail décent”. Dans les versions de chaque pays seront indiquées les modifications de certains concepts, liées aux contextes culturels et linguistiques.